HYDE PARK (État de New York)

L'heure était enfin venue de casser la croûte. Il nous a été chaudement recommandé de «luncher» dans le sympathique bistro loti dans un ancien commerce du centre-ville d'Hyde Park datant de 1884. Le Cranberry's Cafe s'est avéré un excellent choix. Ses bons p'tits plats et ses prix modestes en font un lieu très prisé par les habitants et les touristes de passage comme nous. À ce que je vois, wraps et sandwichs de même que les pâtisseries maison sont à l'honneur.

 IMG_3860

La décoration est de style éclectique... On s'installe où on veut, sans chichis. Le service est à l'avenant, au comptoir. Dans un coin du café, une collection de livres à donner est gracieusement mise à la disposition de la clientèle. Sympathique concept!

IMG_3862

IMG_3865 IMG_3866

Juste en face, de l'autre côté de la rue, une maisonnette si petite qu'on croirait une maison de poupée... La maison voisine présente quant à elle un revêtement extérieur tout à fait défraîchi, ce qui est le lot de nombreuses résidences des modestes villages américains. Reste que les États-Unis traversent un reprise économique difficile et le pouvoir d'achat en est aujourd'hui bien affecté. Le fossé entre riches et pauvres se creusent, cela se voit. Les riches sont plus riches, les pauvres sont plus pauvres et la classe moyenne s'efface peu à peu. On remarque d'ailleurs le même phénomène au Canada.

IMG_3859

MAISON D'ACCUEIL TOURISTIQUE

Pour nous accueillir: le couple Roosevelt, bien entendu! ;-)

IMG_3868

mail 3Au sol du hall d'entrée se retrouve une immense mosaique reproduisant le village d'Hyde Park et ses nombreux attraits. On pourrait y passer plusieurs jours à déambuler d'un point à l'autre tant il y a des choses à voir.

IMG_3870 IMG_3869

Des commis, souvent des bénévoles, sont là pour répondre à toutes vos questions. Les groupes affluent. La machine est bien rodée, c'est efficace. Des frais de 14$ par personne sont exigés pour la visite guidée du domaine familial à Hyde Park.

MAISON DE FRANKLIN DELANO ROOSEVELT (32e président des É-U)

On visite d'abord la maison du très populaire président Roosevelt né à Hyde Park.

franklin_d_roosevelt(Source: Web)

Durant la visite, le guide nous relate avec fierté que l'optimiste Roosevelt a su sortir le pays du grave krach économique de 1929 en y implantant diverses mesures sociales et fiscales afin de soutenir les pauvres et les malades. Il saura également préparer le pays pour affronter la 2e guerre mondiale... Il reste le seul président des États-Unis à avoir été élu à 4 reprises et de façon consécutive, un exploit!  Pour toutes ces raisons, le peuple américain cultive une relation de sympathie au regard de l'homme qui avait toutefois le malheur d'aimé un peu trop les femmes. ;-) Il décédera en 1945 à la suite d'une hémorragie cérébrale... aux côtés de sa maîtresse, justement. J'y reviendrai.

Le jeune Roosevelt (2 ans), vêtu dans un genre «neutre» 
avec robe et cheveux longs, ce qui était typique à l'époque.

fdr-dress

(Source: Web)

Eleanor_Roosevelt_cph_3b16000Fils unique, il avait une mère possessive qui n'était jamais bien loin de lui. Il s'en éloignera quelque peu pour étudier à Havard University (Boston) et y vivre dans la luxueuse résidence pour étudiants, l'Adams House. Oh so chic! Ce dernier deviendra avocat et travaillera pour un prestigieux cabinet d'affaires de Wall Street à New York.

En 1902, lors d'une réception à la Maison-Blanche, il fera la rencontre de sa cousine éloignée, la New-Yorkaise Éleanor Roosevelt, nièce du président Theodore Roosevelt. Il en deviendra amoureux, malgré qu'elle soit dépourvue en grâce et en beauté. En 1905, il l'épouse malgré l'opposition de sa mère. Encore une fois! ;-)

Photo des Roosevelt nouvellement mariés... Remarquez: monsieur tricote!

franklin-d-roosevelt-eleanormarriage                                                                       (Source: Web)

Le jeune couple s'installe dans le domaine de Hyde Park. Le couple aura 6 enfants (1906 à 1916), sous la garde de la belle-mère... jamais bien loin, et ce, jusqu'à la fin de sa vie. La preuve:

baker_1-060911_jpg_470x498_q85

(Source: Web)

Le domaine Roosevelt est vaste et les pièces lumineuses ajoutent à la gaité des lieux.

IMG_3879

IMG_3881

IMG_3878-001

IMG_3882

IMG_3883

Dans le style Laura Ashley, on sent la note «campagne anglaise» qui se dégage de la place. Comme j'aurais aimé pouvoir y photographier l'intérieur. Zut de zut... J'ai triché en prenant cette p'tite photo...

IMG_3896

Lucy_MercerLe domaine familial ne manque donc pas d'animation. Malgré tout, Roosevelt saura entretenir de nombreuses relations extraconjugales à l'insu d'Éleanor. Ah, le vilain canard! ;-)

Il semble qu'Éleanor n'en savait rien... jusqu'au jour où elle découvre dans les poches de costume de son joli mari des lettres d'amour adressées, cette fois, à sa secrétaire, Lucy Mercer. Le couple éclate. Pour préserver sa carrière politique, un contrat s'établit entre eux et madame deviendra dorénavant «partenaire d'affaires» avec le cautionnement de sa belle-mère. Plutôt que de divorcer, Éleanor se retirera  dans une résidence personnelle surnommée «Val Kil», non loin de là, afin de s'éloigner de son infidèle mari. Voilà pour la p'tite histoire!

Plus tard, lorsque Franklin sera atteint d'une maladie paralytique à l'âge de 39 ans, Éleanor n'hésite pas à le soutenir et le soigner. Nous saurons que Roosevelt souffrait non pas de la poliomyélite mais  plutôt du syndrome de Guillain-Barré (maladie rare neuromusculaire). Au final, voilà qui ne change rien pour nous... on sait cependant qu'il peinait à se tenir debout et terminera sa vie en fauteuil roulant.  

Je tricherai une autre fois en captant au vol, c'est le cas de le dire, cette photo de la rustique  «chaise de cuisine roulante» de Roosevelt loti dans un des ascenseurs de la maison. Cela ne devait pas être bien confortable. Juste à la regarder, on a le goût de s'enfuir. Non?  

IMG_3901

Une photo officielle, parue cette fois dans le Web:

whellchair_HOFR3042_exb

Réelle doublure de son mari, Éleanor contribuera à son ascension au poste de gouverneur de New York (1928) puis de président des États-Unis (1933). Elle sera la Première grande dame et son influence sur la politique intérieure sera grande. Devenue à son tour femme politique et engagée, sa lutte pour les femmes et les droits civiques de la population noire la rendra bien populaire.

baker_2-060911_jpg_630x496_crop_q85Fait particulier, cette dernière parlait couramment le français. Étonnante, cette Éleanor!

Fait à souligner: Dans le musée du président, il est mentionné qu'Éleanor se liera elle aussi d'amitié amoureuse avec la journaliste de la Maison-Blanche, Mme Lorena A. Hickok. Elles entretiendront une correspondance intime pendant plus de 30 ans.

Quelques-une de ses paroles célèbres:

« L'avenir appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves.» « Les grands esprits discutent des idées. Les esprits moyens discutent des évènements. Les petits esprits discutent des gens.» Et la plus connue, du peuple noir américain: « Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre consentement.»

On peut aussi visiter la superbe écurie, dans la cour adjacente. Celle-ci tenait également lieu de garage. La boiserie est omniprésente et le charme d'antan a su être jalousement préservé. 

IMG_3928

IMG_3929

IMG_3932-002

Dans le jardin, tout à côté d'Éleanor, on y a également enterré solennellement Fala, le petit chien terrier qu'adorait la famille Roosevelt... là où il y a le petit drapeau piqué en terre. Son véritable nom était «Murray the Outlaw Fala Hill». Sans doute que cela devait bien amuser les enfants. ;-))

IMG_3938

Quelques autres  jolis hangars et maisons se retrouvent dans le vaste domaine. Je ne saurais en dire plus...

IMG_3940-001

MUSÉE PRÉSIDENTIEL FRANKLIN D. ROOSEVELT

On poursuit notre escapade au Musée Roosevelt, tout à côté. Il faut souligner qu'en 1940, Roosevelt a décidé lui-même d'ériger un musée commémoratif afin de regrouper sous un même toit ses archives et affaires personnelles, de même que celles des membres de sa famille. Depuis, cette tradition se poursuit, d'un président à l'autre. Pas moins de 13 musées présidentiels ont été ainsi conçus.

IMG_3943

Je souligne la beauté du joli gratte chaussure des lieux, que mon père aurait grandement apprécié. Il a plus de style que celui de ma résidence natale, rien de comparable! ;-) Je vais me faire un devoir de lui montrer la photo, il va aimé.

IMG_3944-001

Y'a beaucoup à voir dans ce musée, je vous ferai fi des détails. Je soulignerai cependant que la couverture des propagandes politiques pullulent, bien entendu.

Les photos d'époque abondent...

IMG_3974 IMG_3965

... les photos d'archives personnelles aussi. Celle-ci me rappelle la vérification

de la conformité souvent fait au cours de ma carrière. Là, je me retrouve. ;-)

IMG_3972-001

Notamment, je me vois surprise de découvrir qu'existait déjà à l'époque la mise en scène de message par le biais de foule. Le concept est loin d'être nouveau.

IMG_3962

Tiens, une mèche de cheveux blonds du jeune Roosevelt. Que dire des petits animaux qu'il affectionnait même adulte.
IMG_3954

Ses béquilles qui n'ont rien d'enviables... ayoye!
IMG_3961

Tiens, une publicité d'un court-métrage réalisé par MGM et mettant en vedette le célèbre chien qu'affectionnait Roosevelt et son public, finalement.

IMG_3975Que dire du bureau qu'a occupé le président Roosevelt pendant 12 ans à la Maison Blanche. On constate qu'un heureux fouillis de bidules et suovenirs d'enfance occupaient une bonne partie de la surface de travail. Ce dernier collectionnait petits cochons, ânes et autres choses inutiles et sans valeur. À chacun ses dadas!

IMG_3981

IMG_3979

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

L'une  des automobiles de Roosevelt, dont plusieurs mécanismes lui permettaient de conduire par le biais de ses bras. Grâce à ses décapotables, ce dernier pouvait saluer la foule tout en demeurant paisiblement dans sa voiture.

IMG_3983

Bien avant Jackie Kennedy, Éleanor s'assoyait elle aussi sur le siège de la décapotable  de son mari pour y faire ses prestations publiques.

Eleanor Roosevelt Speaking in Hinton West Virginia October 1960

Quelques photos d'Éleanor en compagnie de mes actrices d'époque préférées...

IMG_3987

IMG_3988

Le tour du musée s'est avéré quelque peu disparate. Un plan des salles d'exposition aurait été bien apprécié et utile. Sinon, on cherche un peu... bon, y'a rien de parfait ici, en ce bas monde. ;-) 

VAL KILL  (maison d'Éleanor)

Cette fois, il s'agit de la résidence d'Éleanor, en retrait du village d'Hyde Park. À part les colonies de moustiques, nous étions les seules sur place à vouloir zieuter les lieux. La maison étant close au moment de notre passage, pas moyen d'en voir plus si ce n'est l'extérieur.

IMG_3993

The Stone cottage

IMG_3992

Il s'agit d'un endroit serein et de belle quiétude. Personne n'y habite puisque la maison est maintenant du domaine public. Le potager est encore entretenu par des bénévoles, possiblement.

“The greatest thing I have learned is how good it is to come home again.” – Eleanor Roosevelt 

IMG_3994

IMG_3996

C'est dans cette maison qu'Éleanor écrira plus de 7000 articles variés, pour le journal My Day. Elle aurait été tout une blogueuse des temps modernes, hein. Y'a tellement de livre à son propos, rien de surprenant.

 IMG_3998

Une cour clôturée tient lieu de cour arrière. J'adore ce style de jardin!

IMG_3999

IMG_4001

La vue du côté de la piscine désormais condamnée mérite aussi le coup d'oeil.

IMG_4002

IMG_4003

 mail

On filera à nouveau au centre-ville, pour y découvrir d'autres belles adresses...

Le prochain billet, plus court celui là, ne saurait tarder. ;-)

 - À SUIVRE -

------------------------------------------------------------------------------

Adresses:

- Cranberry's cafe : 1 W Market St, Hyde Park (New York) 12538

- Franklin D. Roosevelt Pridential Librairy et Museum: 4079 Albany Post Road, Hyde Park (New York) 12538

- Maison de Franklin D. Roosevelt: 4097 Albany Post Road, Hyde Park (New York) 12538

- Val Kill: 56 Valkill Park Road, Hyde Park, (New York) 12538