J'ai eu le bonheur de faire de belles rencontres authentiques via le Net. Certaines copinettes ont planifié avec moi des rendez-vous ''en vrai'' lors de leur passage dans mon coin de pays ou de mes virées à New York et Paris. Quelques unes d'entre elles m'ont revue plus d'une fois et font maintenant partie de ma vie. Le Web a tout de même bien du bon, pour moi. 

photo

 Ma belle Flo (Paris)

Longtemps dans l'ombre, une fidèle lectrice s'était soudainement manifestée à l'occasion de mes billets racontant ma traversée du désert. Moi qui vivais une vie paisible pendant une bonne quarantaine d'années, ma belle Florence a su m'accompagner dans cette soudaine déroute. Sa complicité m'a été bien utile et agréable afin de retrouver paisiblement ma voie. Comme psychologue, elle savait dire les mots justes sur les choses et les émotions. À distance, elle m'a été plus que précieuse. Une relation sincère s'est doucement établie entre nous deux et son amitié m'est devenue précieuse. 

 IMG_2327

 Un bijou d'un créateur de la Normandie, legs personnel de Flo

IMG_8635

Un p'tit colis du Québec qui lui avait bien fait plaisir,
dont sa ''doudou'' de fourrure qui ne la quittait plus.

photo (1) 

Elle savait être à l'occasion comique, aussi... La preuve?
J'ai téléchargé la photo comme toutes les autres.
Le  système électronique fait des folies et la photo se présente tête en bas.

Hasard ou coïncidence, je ne saurais le dire. Étonnant!!!

Nos échanges de courriels ont agréablement ponctué mes trois dernières années. Que dire de ses nombreux colis surprises qui me surprenaient, chaque fois. Le ton des échanges s'est peu à peu transformé. Je n'avais pas encore compris l'intensité de ses conseils jusqu'au moment où elle m'a subtilement confié que ses jours étaient comptés. Vous dire, le choc!

FB-IMG-1501874608226-69-1502397171

Je suis devenue à mon tour son rayon de soleil, lui racontant ces touts et ces riens qui font une vie. L'arrivée de ses répliques tardaient de plus en plus depuis le 3 août dernier où elle me disait «Je reviens vers toi très bientôt ». Un courriel du 16 août dernier n'avait rien de bien rassurant. Les mots de Flo soulignaient son état physique: «Pas mal épuisée ces derniers temps, santé pas top ..plus 2 semaines de canicule m' ont anéantie.» Demeurant sans nouvelle depuis une quinzaine de jours, j'ai lancé sans détour une bouée vu l'inquiétude grandissante:

Le 30 août 2018 - 22h41

«Es-tu là?

Bonsoir ma belle Flo,

Le coeur cogne vite... je me demande si tu es encore là? Ton silence radio m'inquiète. Je devine à distance que cela ne va pas si bien... Fais-moi juste un signe pour me rassurer. 

 

Oh Flo, j'ai tant de peine pour tout. 

AnneXXxx»
Je sentais le drame. Quelle douleur de lire ce matin le triste courriel transmis par son mari. C'est en pleurant à chaudes larmes que je confie cette missive aux lectrices avec qui Flo avaient aussi des coups de coeur. 
Le 1er septembre 6h24
«Bonjour,

J'ai la redoutable tristesse de vous faire part du départ de Florence pour un autre monde, vendredi matin. Dans un service spécialisé de soins palliatifs depuis une dizaine de jours, la voilà délivrée selon son espérance dont elle vous avait je crois entretenue. 

Penser fortement à elle est sans doute le meilleur que l'on puisse lui offrir pour votre au revoir.

Son époux,

André»

Tenant compte du décalage horaire, je constate que mon courriel concordait avec son départ. J'étais donc avec Flo dans ses derniers moments de vie. Notre fusion à distance à ce point très fort.

téléchargement

Ma belle Flo avait sans doute collé sur elle le mignon porte clé avec boule de fourrure du Québec. Sa doudou inséparable depuis plus de 6 mois m'avait-elle confié. 

Ainsi se termine ce présent chapitre avec ma douce confidente qui me manque déjà, le prochain en sera un différent. J'aurai à mettre en oeuvre ses sages conseils pour la poursuite des choses. Et c'est en pensée que j'échangerai avec nouvel ange qui veille sur moi. 

J'appréhendais tant ce billet, souhaitant que celui-ci arrive beaucoup plus tard. Dire que pensais même faire un bref passage à Paris lors de mon voyage sur la Côte d'Azur qui approche très bientôt. Je rêvais.

À la reparlure (ton expression préférée), dans cet autre monde qui nous attend tous, un jour.

Au revoir ma belle Flo.

Ta chère AnneXxx

Psitt: Je prendrai soin de transmettre vos mots à son mari, par délicatesse. Ce dernier appréciera toute cette affection de ses copinettes. Bisous