IMG_1082_1

Notre voyage familial étant planifié depuis belle lurette, la météo importait peu. Or, le temps froid et maussade allait affecter notre pélerinage américain, le temps d'un long week-end. Il n'y a donc pas eu de virée au parc aquatique ni d'après-midi de plage, encore moins de saucette dans la mer. Juste y penser, on grelottait!

La zone frontalière canado-américaine est à 90 minutes de Québec. Arrivés sur place, nous étions presque seuls à se présenter au portillon, en pleine saison d'achalandage. Notre dollar canadien étant relativement élevé, c'était plutôt inquiétant. Je pense aujourd'hui que les Québécois, sensibles à la température, ont pris en compte les prévisions de Météo Média qui annoncait de la flotte pour les prochains jours à venir.

IMG_0957

Dès le début de la zone montagneuse, les panneaux affichent le passage des orignaux. On en a d'ailleurs vu un jeune traverser la voie routière, ce qui nous a vite appelé à la prudence.

IMG_0962 IMG_0963

J'ai constaté que les jeunes américains fument pas mal, y compris les ouvriers de chantier durant leur fonction... the american way!

IMG_0968

Les haltes routières ne sont pas légion et leur allure demeure très rustique. Pour tout dire, une minable bécosse non aéré et qui empeste constituent LE standard américain. Je proclame sans hésiter que celle de Skowhegan est la référence à battre!  Bref, il faut être sérieusement 'mal pris" pour devoir s'exécuter... Aussi, les champêtres tables à pique-nique sont peu utilisées. Pourquoi? Parce que nous sommes le festin de la fidèle colonie de maringouins en attente d'une clientèle de marque parfumée... Mon conjoint, le plus brave, a vite goûté à cette médecine. C'est après un retour précipité vers la voiture que ce dernier nous a mis en garde contre les ennemis, dans un objectif ultime de préserver nos intérêts... pour ne pas dire nos arrières. Ouch! ;-))

IMG_0980

Chemin faisant, un court arrêt au chic Freeport s'imposait. D'une boutique à l'autre, ma jeune fille menait le troupeau et Fiston la suivait de quelques pas, tout heureux à son tour de découvrir les joies du libre magasinage. À dire vrai, ce dernier en était, à vie, à sa deuxième sortie pour l'achat de fringues, sa vie d'hockeyeur élite le tenant essentiellement à demeure dans les arénas du Québec.

IMG_0970

IMG_0971

L'exposition d'objets anciens dans les allées du L.L.Bean est toujours appréciée... Je me suis surprise de constater à quel point Fiston était grand en le voyant à côté de son père, de la même grandeur que moi. Pas petit, mon bébé!

Parlant de bébé, j'ai été bien tenté d'acheter un magnifique (!) vélo à 3 roues à notre petit Malik mais j'attendrai en temps opportun... mon choix est fait, il me reste à attendre! Mon cartésien de mari saisit mal cet attrait de gâter les petits... un truc de grand-mère, sans doute ;-))

IMG_0982

Devant l'insistance de Christine, on a dîné au Chili's de Portland Sud pour y déguster la cuisine mexicaine qui y est à l'honneur. Le menu est varié, les prix abordables et les grillades de viande sur feu de bois sont des plus délicieux. Le steak est d'ailleurs cuit à point, comme demandé. Que dire des croustilles de maïs qui sont si fraiches et craquantes à souhait... un péché!

IMG_0986 IMG_0991

IMG_0995 IMG_0996

Depuis la voie routière, le boulevard est bien long avant d'arriver au joli centre-ville de Boston. On assiste alors à une enfilade de commerces, tous plus laids les uns que les autres. Je passerai sous silence les trop nombreux Dunkin'Donuts qui ont poussé à chaque 100 mètres, une hérésie. Passons! 

Depuis le pont qui enjambe la rivière St-Charles, on voit enfin poindre au loin les gratte-ciels. Bien que le plafond soit bas en raison du temps brumeux, on devine leur imposance. 

IMG_0999

IMG_1005

Mon gardien de but de Fiston a tôt fait de repérer à distance le TD Garden, soit l'aréna de l'équipe professionnelle des Bruins de Boston, laquelle vient de remporter la célèbre coupe Stanley de l'année. La veille, on défilait justement avec celle-ci dans les rues de la ville. Cela devait être tout un évènement à vivre!

IMG_1003_1

IMG_1009

IMG_1008

Sitôt traversé le pont, on arrive en plein vieux port. Les rues sont relativement étroites et les parcs de stationnement abondent. Après avoir défrayé la 'modique' somme de 40$, pour à peine quelques heures d'utilisation, j'ai compris qu'il suffisait de faire quelques pas de plus pour la moitié du prix. On fera mieux la prochaine fois en s'éloignant tout simplement du Marketplace. Basic!

IMG_1010

IMG_1017

Admirez ci-dessous le minuscule édifice de 1713, le petit capitole (Old House) aujourd'hui loti entre les géants buildings commerciaux. Impressionnant de constrate!

IMG_1013

La meilleure façon de faire un tour de centre-ville effiace consiste à se promener en Trolley Bus, à coût fort raisonnable. On y propose plusieurs stations pour y visiter les meilleurs «spots» en ville. Pourquoi donc s'en priver? En promotion, un parking à 4$... maintenant je le sais! ;-) La formule est simple: à chaque point d'arrêt, un bus est là qui vous attend, à toutes les 30 minutes. Vous suivez votre rythme, rien ne presse. Par contre, y'a tellement de choses à faire et à voir qu'une journée ne suffit pas.

La qualité de la prestation des guides touristiques - exclusivement anglophones - est très variable, d'un chauffeur à l'autre. Il en est de moins bien nantis, culturellement parlant, et qui sont plutôt avares de présentation. Par contre, une était particulièrement flamboyante et l'on buvait littéralement ses paroles, en plus d'être excellente conductrice. Fallait le faire!

IMG_1018_1

D'entrée de jeu, le premier arrêt nous conviait au TD Garden dont je parlais tantôt. Je me disais qu'une semaine sans aréna était chose impossible pour Fiston. Ce dernier jubilait de voir enfin l'immeuble de près. C'est sans hésiter que notre jeune homme s'est exhibé au côté de la statue du fameux canadien Bobby Orr... qui était aussi l'idole de mon frère, à l'époque de ses années de gloire au hockey.

IMG_1024 IMG_1027_1

IMG_1032 IMG_1034

IMG_1036

On y affiche fièrement l'équipe de hockey glorieuse...

IMG_1037

Mes deux hommes en avient long à dire. La complicité su sport constitue en soi un vrai Boy's Club.

IMG_1042

À titre de partisan adverse, Fiston a assuré les «salutations» d'usage au populaire capitaine de l'équipe des Bruins. ;-)))

IMG_1049

Au même endroit se retrouve la gare centrale. Se rendre en train constitue une excellente alternative pour se rendre à Boston. Le métro y est aussi bien populaire. 

IMG_1052 

Il faisait 16 °C et la moitié des citadins se promenaient en manche courte, les autres revêtaient un manteau léger. La bruine ne semblait pas les pertuber, non plus. Ils en ont l'habitude.

IMG_1055

IMG_1056

Les parcs publics abondent, ce qui contribue largement aux charmes de la ville. Les clôtures en fer forgé encadrent les jardins publics et privés, celles-ci étant jalousement bien entretenues. Les bancs publics se présentent en divers styles, le bois étant souvent verdi en raison de l'humidité permanente qui règne sous les arbres. Personnes ne s'y assoient, cela s'explique.

IMG_1066

IMG_1091

Les fioritures architecturales sont à souligner. Victorian, my dear!

IMG_1094_1

  À suivre -